[creation site internet] [creation site web] [logiciel creation site] [oracle maya]
[origine oracle maya]
[Composition oracle maya]
[But oracle maya]
[Utilisation oracle maya]
[Ancienne sagesse maya]
[Calendrier maya]
[Sagesse ombre]
[Cellules imaginales]
[adn]
[Stages oracle maya]
[contact]
[qui suis-je ?]
[Sagesse ombre]
[]

   Son objectif est d’accompagner la personne ver l’unité avec elle-même, vers l’acceptation et l’amour de soi, la paix intérieure et l’expression de son Essence - de ce qu’elle est vraiment - et ce quelles que soient les circonstances. Son but n’est pas de "guérir ", ni de "régler" les problèmes. Nous avons tous pu constater que ce n’est pas parce nous sommes guéris ou que nous avons réglé tel problème que nous nous aimons davantage ! De grandes transformations peuvent s’opérer dès que l’on ne cherche plus à "se corriger".


  

Comment se passe la séance de reprogrammation ?

Les objectifs de la technique

Un chemin vers l'acceptation et l'amour inconditionnel de soi et l'expression de son Essence.

Ce que la science nous apprend

   Cette technique a été élaborée par Kishori Aird, auteure, thérapeute et conférencière québécoise, formée à la naturopathie, au reïki et à la kinésiologie.

  Elle l’a perfectionnée grâce à sa propre expérience, en collaboration avec d’autres thérapeutes. Elle est la seule à l’enseigner, en France et en Amérique du nord.

      (www.kishori.org)

   Après avoir déterminé en détail le motif de la consultation, le thérapeute détermine les protocoles de reprogrammation nécessaire pour que la personne puisse s’accueillir pleinement dans cette situation.

   Les protocoles consistent en une liste de questions. Les réponses à ces questions - ainsi que les autres données qui seront installés dans l’ADN par des intentions émises à haute voix – sont données au thérapeute par l’intelligence innée du corps de la personne, grâce à des tests de kinésiologie.

   Cette technique s’appuie sur les principes de la physique quantique et sur la conviction que des changements importants sont en cours à l’échelle de la planète ; ces changements nous amènent à quitter un fonctionnement basé sur la séparation et le jugement pour aller vers l’unité et  l’amour inconditionnel.

   J'ai trouvé dans la technique de la reprogrammation de l'ADN un formidable complément aux enseignements de l'oracle. Chaque outil apporte des éclaircissements sur l'autre. Comme nous le montre le glyphe de Lamat, tous les enseignants ont une pièce du puzzle et c'est à nous d'assembler notre propre puzzle. 

   L'oracle maya avait confirmé mon intuition selon laquelle nous n'avions pas besoin de nous débarrasser de nos aspects négatifs, que nous avons plutôt besoin de les écouter car ils sont porteur d'une grande sagesse. La reprogrammation de l'ADN m'a apporté un outil simple et très concret pour mettre ce concept en pratique. (Voir l'article "La sagesse de l'ombre")

Reprendre en main son ADN

Les origines de la technique

  Notre ADN détermine plus que notre condition physique. Toute notre histoire s’y trouve inscrite, ainsi que celle de nos ancêtres et probablement bien davantage. En fonction de notre histoire, de notre famille, de notre culture, à la suite de chocs physiques, émotionnels, mentaux ou spirituels que nous n’avons pas réussi à intégrer, nous y avons installé des "programmes par défaut", des croyances et des réactions émotionnelles qui, comme dans un ordinateur, s’appliquent automatiquement tant qu’on n’en installe pas d’autres.


  Reprogrammer son ADN, c’est choisir de devenir créateur de sa propre vie. Nous n’allons pas supprimer les anciens programmes car ils nous ont apporté expériences et connaissances, mais grâce au pouvoir de l’intention, nous pouvons avoir accès à de nouveaux choix.

  

La reprogrammation

de l'ADN

   En cherchant à décoder l’ADN humain, les scientifiques ont identifié 3% des gènes. Les 97 % restants, d’abord appelés ADN « poubelle », puis « superflu », sont en fait de l’ADN non codé. Des chercheurs russes ont démontré que cet ADN non codé réagissait tout particulièrement aux intentions énoncées

à haute voix.










    Parallèlement une nouvelle science est née il y a quelques années. Elle s’appelle l’épigénétique. Elle a démontré que l’ADN n’était pas définitivement fixé, comme on le croyait auparavant. En réalité, les traumatismes non intégrés s’y transmettent de génération en génération et les changements d’attitude psychique ou d’hygiène de vie peuvent tout aussi bien le modifier de façon positive.